Maquettage et prototypage


Le maquettage consiste à concevoir un modèle en version plus ou moins « jetable » d’une interface, d’un produit, d’un outil ou même d’un bâtiment. L’idée est de se représenter « la solution » rapidement de manière à pouvoir la tester et l’améliorer, tout en n’y mettant pas une somme d’argent trop importante. Le maquettage est avant tout un processus génératif. Il transforme en une forme tangible les idées produites au cours de la phase d’idéation. Les maquettes permettent de se représenter « la solution » rapidement et d’aider à se focaliser sur l’expérience. Les équipes s’en servent comme support de travail pour réfléchir aux solutions les plus optimales, pour tester les idées et les challenger.


Wireframe - Haute fidélité - Interaction




Photo d'une maquette papier

La maquette peut avoir différentes formes en fonction du besoin, du budget et de sa finalité :

  • Pour faciliter les critiques des utilisateurs ou pour un aperçu rapide et peu coûteux, on peut utiliser les maquettes « papier ».
  • Pour un rendu plus réaliste d’un point de vue fonctionnel avec plus de contenu textuel, des cas d’usage précis et de l’interactivité entre les écrans, on peut réaliser des maquettes « wireframe ».
  • Pour un rendu plus fidèle ou pour de la promotion commerciale d’un produit, on peut réaliser des maquettes en haute-fidélité avec un habillement graphique, des capacités d’interaction plus riche et une facilitation d’intégration pour les maquettes numériques.


L’intérêt de procéder à une étape de maquettage ou de prototypage est de palier d’éventuels coûts et délais de développement inutiles et supplémentaires. Le maquettage de 10 écrans est toujours beaucoup moins coûteux que le développement de 10 écrans. En utilisant des logiciels de maquettage, il est tout à fait possible de jouer sur la fidélité des maquettes en travaillant sur la ressemblance avec le produit final (interaction, graphisme, réalisme, etc.). Au fur et à mesure des itérations réalisées dans la cadre d’une démarche de conception centrée utilisateur, la maquette se rapproche de plus en plus de l’interface ou du produit final ce qui constitue un réel livrable pour les équipes ou les futurs clients qui peuvent plus facilement se projeter.


Encoche vers la droite Les applications du maquettage et prototypage

  • Maquettage d’interface mobile : Le développement d’une application mobile nécessite de prendre en compte un tas de concept et des modes d’interaction spécifiques (taille limitée, utilisation du tactile, fonctionnalités natives, etc.). Il est donc recommandé de concevoir des maquettes des interfaces mobile avant tout développement de manière à se représenter le produit et tester les solutions envisagées en termes de fonctionnalités.
  • Maquettage d’interface logiciel : De la même manière que pour une interface mobile, la conception d’une interface logiciel nécessite de préciser le rôle de chaque fonctionnalité, de travailler sur le contenu de chaque zone et de les positionner minutieusement afin de concevoir une interface intuitive et simple d’utilisation.
  • Maquettage 3D de bâtiment : Afin de se représenter le choix des couleurs, la signalétique, les flux ou le parcours d’un usager dans un bâtiment, il est recommandé de réaliser des maquettes 3D du bâtiment qui permettent une immersion directe du client dans les préconisations qui lui sont apportées.
  • Maquette d’environnement 3D : Il est possible d’effectuer des maquettes pour l’ensemble des typologies de média (mobile, tablette, ordinateur, télévision, etc.) mais également pour des environnements 3D tels que la réalité virtuelle ou la réalité augmentée. Les méthodologies sont les mêmes, seuls les outils et logiciels de maquettage diffèrent.

Nous rencontrer

Nous écrire

S'abonner