Audit ergonomique et évaluation d'usage


L’audit et l’évaluation d’usage permettent de tester la qualité des solutions produites en phase de conception ou des solutions déjà existantes. Il existe différentes méthodes et concepts pour évaluer et auditer un produit ou un service. Les retours d’audit et d’évaluation permettent d’imaginer des modifications ou des recommandations au produit de manière à améliorer son utilisabilité.


Evaluation cognitive - Inspection - Recommandation




Photo d'une mise en scène d'une évaluation

On distingue plusieurs méthodologies d’évaluation et d’audit :

  • L’audit ergonomique qui consiste à évaluer les point bloquants ou gênants d’une interface déjà existante en appliquant les règles et concepts d’ergonomie. Il permet de mettre en visibilité les difficultés ou obstacles que rencontrera l’utilisateur et de déterminer un degré d’impact ou de gravité pour chaque élément annoté.
  • L’inspection cognitive qui consiste à se mettre à la place de l’utilisateur pour évaluer l’utilisabilité du produit ou du service. Méthode très structurée, elle s’appuie sur des modèles cognitifs complexes visant à s’interroger sur les ressources mentales qui sont mobilisées par l’utilisateur pendant l’utilisation du service ou du produit.
  • L’évaluation experte qui repose sur l’expérience et les connaissances d’une équipe de spécialistes en expérience utilisateur. Le produit ou le service est évalué selon les jugements, les guidelines ou les heuristiques effectués par les experts eux-mêmes. Il s’agit d’une méthode rapide et facile à mettre en place qui permet de soulever une liste de problèmes à corriger.
  • Les courbes d’évaluation UX qui permettent, après une période d’usage étendue du produit ou du service, d’analyser les évolutions temporelles et fluctuations de l’expérience des utilisateurs.

L’ensemble de ces méthodes peuvent être couplées par une démarche scientifique expérimentale qui vise à récolter des données quantitatives (eyetracking, A/B Testing, etc.).


Encoche vers la droite Les applications de l’audit ergonomique et évaluation d’usage

  • Audit ergonomique d’une interface web : en appliquant les règles et concepts d’ergonomie, l’interface web peut rapidement être analysée de manière à faire ressortir une liste de pistes d’améliorations ou de recommandations.
  • Etude comparative d’application : les échelles UX peuvent être utilisées pour comparer l’UX de plusieurs applications offrant le même service. Une fois des tests utilisateurs réalisés, l’utilisation des applications peut être évaluée en réalisant des échelles UX de manière à venir récolter des données quantitatives sur le retour d’expérience (graphique de résultats, scores, etc.).

Nous rencontrer

Nous écrire

S'abonner