Observation in-situ


L’enjeu de cette méthode est d’observer l’utilisateur dans son environnement naturel de manière à recueillir des informations sur ses habitudes, ses besoins, ses envies, ses émotions, ses tâches et ses pratiques. Il ne suffit pas simplement de regarder les utilisateurs pour prétendre appliquer cette démarche, plusieurs méthodes existent pour observer les utilisateurs de manière efficace.


Immersion - Observation - Pratique - Recueil




Photo d'une activité de chantier

L’objectif de cette méthode est de recueillir des données dites qualitatives observables d’un utilisateur ou d’une population. L’ensemble des données qui sont récoltées renseignent sur les comportements, les attitudes, les interactions, les flux sociaux ou technologiques, etc. On utilise principalement cette méthode pour observer l’activité réelle, analyser l’environnement ou tester des hypothèses. On distingue plusieurs techniques et méthodologies d’observation applicables à des contextes et situations donnés. Toutes les techniques interfèrent plus ou moins sur l’activité ou l’action de l’utilisateur qui est observé :

  • Le système de tracking : qui consiste à positionner des capteurs pour mesurer et observer les comportements par le biais de caméras placées dans les emplacements ou produits que l’on souhaite observer.
  • Fly on the wall ou shadowing : qui consiste à s’immiscer dans le contexte naturel de l’utilisateur sans se faire remarquer. L’observateur est en retrait de l’activité observée et n’interagit peu (cas du shadowing) voire pas (cas du fly on the wall) avec l’utilisateur.
  • Enquête contextuelle : qui consiste à interroger les usagers sur les pratiques, les habitudes, les comportements dans son environnement lorsqu’il est en train de réaliser une activité.
  • Agent sous couverture : dont l’objectif est de se « déguiser » pour interagir de manière fortuite avec l’utilisateur afin d’obtenir des données sans que l’utilisateur se sente observé.

Encoche vers la droite Les applications de l'observation in-situ

  • Parcours de soin : l’observation sur le terrain d’un individu handicapé pour se rendre à des rendez-vous médicaux permet d’identifier des problématiques à plusieurs niveaux (mobilité, communication, planification, etc.).
  • Situation de "crise" : lorsque l’on soupçonne des problématiques au niveau de l’efficacité ou de la productivité au travail, à travers des observations (couplées à d’autres méthodes de recueil) on peut facilement identifier les leviers permettant de palier ces problématiques et ainsi constituer un plan d’action ou roadmap.

Nous rencontrer

Nous écrire

S'abonner